Finalement, le talent ne se résume pas qu’au talent.

Bien sûr Hélène Ségara est définitivement une des plus grandes chanteuses à voix de la scène française, de cette voix si pure qu’on la reconnaît instantanément. Bien sûr la collection impressionnante de disques d’or, de platine et de diamant atteste presque froidement d’un succès qui ne s’est jamais tari, la preuve étant les 150.000 ventes de son très réussi album de duos avec Joe Dassin. Hélène a immanquablement su choisir les mélodies et les mots qui touchent le public, sans doute parce qu’elle y a toujours mis une immense sincérité et beaucoup de son histoire personnelle.

Cependant la longévité et la popularité de cette grande artiste ne peuvent s’expliquer que par ses chansons. Ou plutôt c’est parce que ses chansons, au-delà de leur efficacité, révèlent une douceur et une force qui cohabitent en elle sans jamais s’annuler. Car Hélène, c’est aussi une personnalité solaire, une joie entière d’être ici et maintenant, une envie irrépressible de partager. Ses fans ne s’y sont pas trompés et entretiennent avec elle une relation précieuse et particulière. Lorsque la chanteuse est tombée malade, ils ont été avec ses proches, son plus grand soutien.

Oui Hélène a été malade. On a tout entendu ou presque à ce sujet. La seule chose importante à retenir est qu’aujourd’hui elle va mieux et que cette épreuve lui a permis de revenir à l’essentiel : l’amour de la vie, l’amour de la musique, l’amour comme réponse à tout. Après avoir pas mal voyagé, sans jamais se soustraire à toutes les causes humanitaires qu’elle soutient depuis de longues années, elle est rentrée le cœur et la voix gorgés de reconnaissance et de sérénité.

Hélène a vécu l’enregistrement de son 8ème album studio avec un plaisir non dissimulé, s’impliquant comme à son habitude dans la composition et l’écriture. Elle a ainsi insufflé son intuition et sa tendresse sur chacun des morceaux. Hélène a de nouveau collaboré avec son mari, Mathieu Lecat, mais pour la première fois les plumes très prisées de Jean-Jacques Goldman et de Zazie sont également venues mêler leur sensibilité à la sienne.

Goldman lui a fait du sur-mesure avec le premier single de l’album, « Tout Commence Aujourd’hui », une chanson profondément optimiste. Zazie a écrit avec elle « Genre Humain » un titre qui serait presque le portrait craché d’Hélène et que cette dernière interprète avec sa propre fille et une chorale d’enfants. Elles ont aussi collaboré sur le très touchant « Je te Pardonne ». Hélène n’hésite plus à lâcher prise, casser sa voix, laisser parler ses sentiments. C’est un morceau d’une teinte un peu plus sombre où elle livre une chronique intime à demi-mots, par pudeur sans doute mais aussi pour que ceux qui l’écoutent puissent y mettre leurs propres souvenirs, car Hélène sait qu’on a parfois autant besoin de pleurer que de rire. Et surtout qu’on ne peut rien construire sur des rancœurs. « Petite Flamme » est dans la même veine mélancolique. « Je Reviendrai Bientôt », un titre écrit avec François Welgryn, parle d’une promesse faite à une fan de son proche retour à la scène.

On pourrait citer tous les titres tant chacun porte en lui ce délicat mélange d’énergie, d’émotion et de poésie. L’ensemble est porté par une merveilleuse musicalité, entre ballades et mid-tempos, pour un album que la chanteuse a voulu irrésistiblement lumineux.

Décider de vivre et d’être heureuse, c’est peut-être ça le seul vrai remède …